Eti-Education > Documentation > Outils communs > Syntaxes spécifiques

Sorry, this page is not yet available in your language and is offered in French.

Syntaxes spécifiques pour EtiMemo & EtiGliss

  1. Exposants, indices et autres mises en forme
  2. Symboles spéciaux
  3. Prononciations alternatives
  4. Validation des réponses (EtiMemo seulement)

    Dans beaucoup de cas, les textes qui seront inclus soit dans les volets "Invitation" ou "Solution" d'une fiche EtiMemo ou dans les étiquettes et les textes d'accompagnement d'un plateau EtiGliss ne nécessiteront aucune mise en forme particulière car il s'agira simplement de quelques mots ou d'une phrase en français ou dans une autre langue.

    Toutefois, pour certains contenus plus spécifiques comme des formules mathématiques ou scientifiques, la mise en page et l'utilisation de caractères spéciaux devienent indispensables et les quelques règles de syntaxes qui suivent permettront de mettre en forme les expressions les plus usuelles. Les prétentions d'EtiMemo ou d'EtiGliss restent cependant modestes et les expressions mathématiques complexes ne pourront cependant pas être rendues avec ces outils.

    De même, pour la vérification des réponses écrites (dans EtiMemo seulement), quelques règles de syntaxe permettront aussi d'admettre, par exemple, plusieurs réponses équivalentes.

      1. Exposants, indices et autres mises en forme

      Les formules mathématiques et scientifiques (par exemple les formules chimiques) font abondamment usage des indices et des exposants. Pour les exprimer correctement, il conviendra d'utiliser une notation inspirée du code HTML en entourant l'élément devant apparaître en indice ou en exposant par respectivement <sub>valeur en indice</sub> et <sup>valeur en exposant</sup>

      Quelques mises en forme sont aussi disponibles en utilisant les codes HTML <b> pour le gras, <i> pour l'italique ou <u> pour le souligné.

      En voici quelques exemples :

      Texte à introduire dans la définition de la fiche Texte affiché dans EtiMemo
      H<sub>2</sub>SO<sub>4</sub> H2SO4
      SO<sub>4</sub><sup>--</sup> SO4--
      (a<sup>2</sup>+3b<sup>4</sup>)<sup>2</sup> (a2+3b4)2
      Le <b><u>gras souligné</u></b> et l'<i>italique</i> Le gras souligné et l'italique
      Demander un saut<br>à la ligne
      Demander un saut
      à la ligne

      2. Symboles spéciaux

      De même, il est parfois nécessaire de faire apparaître des symboles spéciaux ou des lettres étrangères (grecques en particulier) dans les expressions mathématiques ou scientifiques.  

      La méthode la plus simple consiste à utiliser, lorsqu'elles existent, les entités HTML, codes formés par le symbole & suivi du nom de l'entité et terminé par ;
      Plusieurs listes de ces entités sont disponibles sur Internet dont notamment celle de www.html-entities.org. Voici quelques exemples de ces codes :

      Entité HTML Texte affiché dans EtiMemo
      &alpha; α
      &pi;
      π
      &Pi; Π
      &forall;

      Des entités avec codes numériques sont aussi utilisables pour représenter des prononciation exprimées en alphablet phonétique international. La table proposée pas le site CUY (et d'autres) en donne une liste avec les codes à employer. Ainsi pour noter le son [ ɛ ] que l'on entend dans "lait" ou "alphabet", il convient de noter dans EtiGliss ou EtiMemo le code &#603;  . Notez que certains symboles n'existent pas en tant que tels mais sont construits à partir de deux symboles. Ainsi pour obtenir [ ɔ̃ ] que l'on entend dans le son "on", il faut faire suivre le o ouvert  : ɔ codé &#596; par le tilde :  ̃ codé &#771; soit donc la combinaison &#596;&#771; .

      Lorsque les codes d'entités n'existent pas, il faut alors avoir recours aux symboles prévus dans le code "UniCode" qui a pour ambition de fournir un codage universel, capable de rassembler de façon cohérente les symboles de toutes les langues.  Dans les faits, l'exploitation de ce code dépend de l'implémentation de la police de caractères utilisée sur nos tablettes : si elle ne possède pas le "dessin" d'un caractère donné, il ne sera évidemment pas possible de l'afficher. Cette restriction étant entendue, le système Unicode nous donne toutefois accès à un vaste jeu de caractères et de symboles. 

      Chacun de ces caractères est identifié par une code de 4 chiffres hexadécimaux, c'est-à-dire utilisant les chiffres 0 à 9 plus A,B,C,D,E et F.  Ainsi la lettre grecque "alpha" est codée 03B1 et nous pourrons l'utiliser en incluant dans notre texte le code \u03B1.  Pour trouver les codes à employer, vous pouvez notamment consulter Wikipeadia qui propose une table des caractères linguistiques les plus courants et une table de symboles scientifiques et divers. Pour les ajouter dans une expression, il faut faire précéder ce code de \u (barre oblique inversée et U minuscule).

      En voici quelques exemples :

      Texte à introduire dans la définition de la fiche Texte affiché dans EtiMemo
      \u03B1 \u03B2 \u03B3 \u03B4 α β γ δ
      \u2200 a \u2208 A ; a \u2265 X
      ∀ a ∈ A ; a ≥ X

      Quelques raccourcis ont aussi été intégrés pour certains usages courants :

      Racourcis Code remplacé Texte affiché dans
      EtiGliss / EtiMemo
      --> \u2192
      <--
      \u2190
      <->
      \u21C4
      ==> \u21D2
      <== \u21D0
      !> \u25B6

      Remarque importante : La disponibilité des entités HTML et des codes UniCode pourrait varier d'une version d'Android à l'autre ou d'une marque de terminal à l'autre. Il est donc toujours prudent de bien vérifier que les codes souhaités sont correctement affichés sur les terminaux utilisés.

      3. Prononciations alternatives

      La prononciation des textes par les moteurs vocaux réservent parfois quelques surprises. Ainsi, alors que pour faire prononcer la lettre " y " on s'attend à entendre "i grec", beaucoup de moteurs prononcent seulement "i". Aussi, pour obvier à ce problème, il est possible de fournir, à côté du texte à afficher, un texte à prononcer qui soit un peu différent. Il suffit de placer le texte à prononcer entre accolades. Ainsi, pour revenir à notre exemple, il convient de placer dans le texte d'invitation " y {i grec} " qui produira l'affichage de " y " mais qui prononcera dans tous les cas " i grec ".  Ici aussi, l'affichage d'une véritable accolade peut être obtenu en la redoublant dans le texte présenté dans l'invitation ou dans la solution.

      4. Validation des réponses (EtiMemo seulement)

      Pour faciliter l'introduction des réponses par les élèves, on peut limiter la quantité de texte à taper en identifiant la partie attendue avec des crochets. Par exemple, dans un exercice de conjugaison, on attend que l'élève complète la phrase "Il ... (être) venu hier". En indiquant dans la solution "Il [est] venu hier", il suffira de taper "est" pour que la réponse soit considérée comme juste. De plus, EtiMemo affichera, pour confirmation, la solution sans les crochets : "Il est venu hier". En l'absence d'une paire de symboles crochets [ ], c'est tout le texte de la solution qui est attendu.
      Si par contre, vous devez inclure un ou des crochets dans la texte à afficher, il faut alors les redoubler bien qu'il seront affichés normalement.  Ainsi le texte "Voici un crochet [[ ouvrant" sera affiché éVoici un crochet [ ouvrant".

      De même, si plusieurs solutions sont acceptables indifféremment, alors il suffit de les noter en les séparant par des | (NB ce caractère n'est ni un 1 ni un L minuscule mais une barre verticale (code ASCII 124) qui s'obtient sur PC par AltGr 1 (clavier Belge) ou AltGr 6 (clavier français) ou encore via le pavé numérique par Alt 0124 . Sur le Mac, il faut Alt+Maj+L.
      Exemple : "Quelle est la capitale de la Belgique ?" Solution : "Bruxelles | Brussel | Brussels".
      Lors de l'affichage de la bonne réponse, seule la première réponse sera affichée. Il convient donc de mettre en première place, la réponse la plus souhaitable.

      Enfin, il faut savoir que la comparaison se fait sans tenir compte des majuscules ou minuscules mais demande par contre les lettres accentuées.


      Suite de la documentation : Gérer vos images avec Cloudinary ...

       

      Find us also on  Etigliss sur Google+ ,  Etigliss sur Facebook  and  Eti-Education sur Twitter